Xavier Kim

Il est né en 1976. Une réflexion tardive mais suffisante, lui révèle que le judo n’est peut-être pas la meilleure voie vers la souplesse, et l’émancipe des tatamis qu’il fréquente assidument depuis l’enfance.

Il s’inscrit alors en Sorbonne pour y étudier la philosophie, mais il a du mal à tenir son corps tranquille. Véritable miraculé de l’action culturelle française, il voit son premier spectacle de bonne facture à 20 ans, et c’est le déclic ! Il veut en être !

Xavier investit alors en 1997 avec le collectif La Muse Gueule un lieu de travail et d’échanges, de rencontres et d’expérimentation pendant trois ans à Montreuil. C’est dans ce champ d’expérience qu’il se frotte timidement au clown avec Eric Blouet (aussi comédien de la cie Kumulus), et se jette à corps enthousiaste dans l’acrobatie avec Lin Yun Biau et Liu Wei Wei (artistes issus de l’Opéra et du Cirque de Pékin).

Il met un pied dans la danse avec Jean-Christophe Bleton, auprès de qui il débute un parcours d’interprète dans Oukiva (2000), et poursuit l’aventure avec Lin Yuan Shang (Petites Formes Chorégraphiques Itinérantes – 2002), Kitsou Dubois (Analogies – 2004), Lionel Hoche (Pan! – 2008), et le metteur en scène Thomas Ferrand (Et les vivants ne mourront pas – 2009). Il collabore aujourd’hui avec le chorégraphe Rachid Ouramdane (Des témoins ordinaires – reprise de rôle 2009) et les circassiens Boris Gibé et Camille Boitel (Fantasmallégorie – création 2011).

En parallèle, il mène ses propres aventures scéniques avec A.K.Y.S. (#0.0 – 2003 ; 100%Croissance – 2007 ; Choi(s)x – 2010.

Publicités