Vincent Berhault

Vincent Berhault
Acteur de cirque et Directeur artistique de la Cie Les Singuliers

Au détours d’étude d’Anthropologie, Vincent Berhault débute au contact de jongleurs un travail de recherche, qui l’amène à appréhender la jonglerie non pas seulement, comme un art de prouesse mais plutôt comme un moyen d’explorer sa sensibilité et ses émotions.

Il acquiert maturité et savoirs au Cirque Romanès Tzigane (avec qui il tourne pendant plus de 3 ans) et en parallèle il poursuit ses recherches avec des musiciens, des jongleurs, et des danseurs contemporains.
À partir de ce moment, son travail s’enrichit d’une théâtralité burlesque et d’une poétique du mouvement s’alliant avec la musique.

Son expérience de la scène le mène en 2002 à fonder sa propre compagnie, Les Singuliers, ce qui lui permet de structurer sa démarche de création et de recherche. Cette dernière prend très tôt la direction d’une étroite collaboration avec des musiciens qui s’impliquent également en tant qu’acteurs sur le plateau.

Avec la première création de la compagnie, La Veste, un trio avec Florent Maton, violoniste, et Fred Marchand, accordéoniste, il est lauréat de l’opération jeunes Talents de Cirque 2002 et reçoit le soutien de la Ville de Paris et du Parc de la Villette. Cette création sera suivie d’une tournée en France et à l’étranger.
Il crée en 2005 un nouveau spectacle, Bat-Jong, en duo avec le batteur de jazz, François Merville. Ils poursuivent aujourd’hui encore l’élaboration d’un vocabulaire, tant visuel que sonore, qui vient colorer une syntaxe qui leur est propre et dont la compréhension est aisément instantanée pour le spectateur.

En 2007 il crée au côté du joueur de oud palestinien, Adnan Joubran, et sous la direction de Kên Higelin: Eko Du Oud qui sera joué plus de 150 fois dans toute la France.

De 2007 à 2009 il a été artiste associé à la Maison des métallos, établissement culturel de la Mairie de Paris. Turcophone passionné il développe au sein de la Maison des métallos un partenariat culturel avec la Turquie. C’est ainsi, que dès 2007 et en collaboration avec la metteur en scène Ilka Madache, il entame un travail transnational de recherche et d’écriture entre la France et la Turquie. Grâce au travail avec Ilka Madache, Vincent Berhault aborde le texte et opère son passage du muet au parlant.

Dans ce contexte ils ont créé, fin 2007, le solo : « Hodja – Chorus de babioles pour un manipulateur singulier », puis fin 2009 « J’attends mes loukoums chez le kuaför », un duo avec un comédien turc d’Istanbul, Güray Dinçol. Enfin, en 2010, répondant à une commande du Centre Culturel français d’Istanbul, ils produisent « Babel Paradoks » un cabaret multidisciplinaire avec 6 artistes de la scène stambouliote.

Depuis 2009 Vincent Berhault évolue également dans la rue, en particulier lorsqu’il endosse le costume de l’Homme Sampleur, un personnage déambulatoire à la fois cyber-crieur et collecteur de déchets sonores.
Cette performance mêlant multimédia et arts de la rue donne l’occasion au jongleur de devenir manipulateur de sons.

En 2010-2011 il est, avec la Cie Les Singuliers, accueilli en résidence dans la ville de Bagnolet avec le soutien du Conseil Général de Seine Saint Denis. Dans ce contexte il noue des relations étroites avec La Lutherie Urbaine et organise dans leur lieu des soirées « Carte Blanche » où musiciens, circassiens et comédiens se rencontrent autour de la lutherie inouïe.
C’est également à cette période qu’il intervient dans l’atelier d’improvisation musicale de François Merville au conservatoire de Bagnolet afin de questionner, entre autre, le rapport qu’entretiennent les musiciens avec l’objet-instrument.

Passionné par la géopolitique Vincent Berhault reprend en 2012-2013 des études de Relations Internationales, il soutient un mémoire sur la politique étrangère turque et obtient un master 2 de l’IRIS (Institut de Relations Internationales et Stratégiques).

En 2014, dans la nouvelle création « Babillages », mis en scène par Ilka Madache, il évolue en duo avec la saxophoniste Philippe Caillot. Babillages est une pièce pour le très jeune public traitant de la communication, verbale ou non-verbale.
Depuis de nombreuses années Vincent Berhault mène également des actions culturelles et pédagogiques auprès de publics extrêmement variés de la petite enfance aux adultes et des amateurs aux professionnels. Il a ainsi enseigné à l’Ecole Fratellini, à l’ENACR de Rosny sous Bois et dans de nombreuses écoles ou collèges à travers des projets portés par des théâtres qui l’accueillaient en création.

Par ailleurs il a collaboré avec le Centre Culturel Français d’Istanbul pour développer un projet européen de sensibilisation aux arts du cirque et a, dans ce cadre, donné des master class dans une université d’Istanbul.
En 2014 il coordonne les restitutions d’ateliers artistiques menés dans toute la ville de Trappes pour le festival Banlieue’arts au Théâtre de la Merise. Il convie des artistes professionnels (circassiens, comédiens, musiciens et danseurs) à donner vie à une forme de cabaret au cours duquel les enfants présentent leurs travail d’ateliers.

Flashback

Caravane


Avec : Vincent Berhault et Ilka Madache
Images : Cem Madra

Publicités