Ilka Madache

Comédienne, auteur et metteur en scène, elle développe  un travail de recherche où le corps et la voix sont des signatures propres à chaque individu.

Avec des musiciens et des concepteurs multimédia, elle réalise des performances autour de la  poésie sonore où elle expérimente l’espace de la parole de manière singulière et organique.

En parallèle elle réalisent des actions pédagogiques, sociales ou culturelles auprès d’enfants, d’adolescents et d’adultes, dans le cadre d’accueil en résidence ou en relation avec des associations et des ONG à l’étranger.

Le clown occupe une place particulière dans son approche pédagogique. Ce travail à pour objectif de libérer le corps et la voix en les projetant dans un espace de lâcher prise favorisant le jeu.

Son travail théâtral s’appuie sur la biomécanique de Meyerhold qui considère la prise de conscience de son corps comme un matériau expressif. La biomécanique développe la coordination, le sens du rythme, de l’espace, du partenaire, de soi et du groupe.

Elle met en scène le « Théâtre Décomposé ou L’Homme Poubelle » de Mateï Visniec, elle est auteur et interprète de ses créations : « Les Pleureuses en Bouche », « Vive la Mariée », et crée plusieurs petites formes autour de la poésie de Ghérasim Luca.

En 2007, elle entame avec Vincent Berhault, un travail de recherche et d’écriture entre la France et la Turquie. Elle met en scène : “Chorus de babioles pour un manipulateur singulier – Hodja Vol.1“ puis en 2009 :“J’attends mes Loukoums chez le Kuaför », un duo avec un comédien turc d’Istanbul, Güray Dinçol, et Vincent Berhault.

En 2010 elle dirige la création de : « L’Homme Sampleur », un personnage déambulatoire à la fois cyber-crieur et collecteur de déchets sonores.

Elle étudie le Rromani à L’ INALCO, et poursuit un travail de recherche autour de la culture rom.

Elle a ainsi développé plusieurs projets avec des Roms d’Europe et de Turquie (notamment avec une ONG turque).
Elle a organisé un festival de poésie et de théâtre avec des auteurs Roms et a participé à plusieurs événements dont l’organisation de la journée mondiale des Roms (débat, lecture, musique).

Toutes ses rencontres l’amènent également à monter des projets interdisciplinaires où artistes, scientifiques, politiques, architectes, cuisiniers ou encore artisans s’aventurent avec le public lors de soirées expérimentales.

Ilka Madache à travers, non seulement son parcours professionnel, mais aussi sa curiosité intellectuelle et ses expériences de vie, affirme une identité artistique atypique où l’écriture, la mise en scène, la transmission et la réflexion pédagogique se nourrissent mutuellement.

Publicités