François Merville

François Merville commence la musique à l’âge de sept ans. Après un prix d’excellence de percussion au CNR de paris en 1988, il lui est décerné, au conservatoire national supérieur de musique de paris un premier prix de percussion à l’unanimité, ainsi qu’un premier prix de musique de chambre.
Rapidement, il est sollicité dans des contextes variés ; il participe notamment en 1991 à une tournée de l’ensemble inter contemporain, sous la direction de Pierre Boulez.
Parallèlement, il fait ses débuts dans le jazz avec Jacky Terrasson dès 1984. Par la suite il est membre du quartet de Noël Akchote et du quartet de Bojan Zulfikarpasic.
Il est partenaire de Louis Sclavis depuis 1994, dans un trio avec Bruno Chevillon. (création pour banlieues  bleues à la cité de la musique en 1995 ; tournées en Europe, Moyen Orient, Russie Mexique… Création avec le tromboniste Ray Anderson dans plusieurs festivals en 1996 ; concerts avec invités tels que Marc Ducret, Jean Louis Matinier, Dominique Pifarely, Dave Douglas, Django Bates (juillet 98).
En juillet 1994, il rencontre Michel Portal pour un concert donné au festival de Vienne (France) avec Louis Sclavis, Andy Emler  et  Bruno Chevillon, et travaille désormais occasionnellement avec lui.
Il forme en 1995 un trio avec Stéphan Oliva et Bruno Chevillon, autour d’un projet en hommage à Bill Evans.
Il monte sa propre formation en 1995 avec Sébastien Texier, Guillaume Orti, Vincent Segal et François Thuillier.
1999, il enregistre avec le dodecaband de Martial Solal.
En 2000, il travaille et enregistre avec le chanteur Thomas Fersen.
Il intègre en 2003 la zam (compagnie musicale dont les membres sont Olivier Sens et Vincent Courtois).
Actuellement, il joue dans les formations de Louis Sclavis, le trio du guitariste danois Hasse Poulsen, le septet de Laurent Dehors et Bat–Jong, duo avec le jongleur Vincent Berhault.